2018 est une année marquée par plusieurs changements tarifaires concernant aussi bien le gaz que l’électricité. Décryptage pour une meilleure compréhension…

Tout d’abord, il est important de se rappeler que les marchés français de l’électricité et du gaz naturel sont régis par les pouvoirs publics. Ils sont fixés par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) qui délibère, chaque année, pour les évolutions tarifaires nécessaires. Voici ce qu’il en est pour 2018.

Gaz naturel : un terme tarifaire de stockage pour les réseaux

Le tarif d’utilisation des réseaux de transport (ATRT 6) a augmenté depuis le 1er avril 2018. Celui-ci intègre désormais un terme Tarifaire de stockage (TS) qui contribue notamment à sécuriser l’approvisionnement en gaz naturel. Cette augmentation est donc appliquée aux gestionnaires de réseaux de transport de gaz naturel en France métropolitaine : Teréga1, présent dans le quart sud-ouest, et GRTgaz, sur les trois quarts restants de l’Hexagone. Son montant, fixé par la CRE, prend en compte chaque année les résultats des enchères des opérateurs de stockage.

Zoom sur les évolutions des tarifs gaz naturel…

 

Zoom sur les évolutions des tarifs d’électricité…

 

Autres évolutions :

– les tarifs sociaux pour les particuliers sont remplacés par le chèque énergie depuis le 1er janvier 2018.
– le gaz propane, est soumis à la TICPE (Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques)2 depuis le 1eravril 2018. Son montant est fixé à 6,63 €/100 kg nets.

1.Teréga est le nouveau nom de TIGF depuis le 29 mars 2018.
2. Article 16 de la loi de finances 2018 du 30 décembre 2017.