Mis en place en 2011, l’Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique (AREHN), est un dispositif temporaire dont la date de fin d’exécution est fixée à 2025 et qui découle de la loi de Nouvelle Organisation du Marché de l’Électricité (loi NOME) promulguée en décembre 2010.
L’ARENH a pour objectif de favoriser l’ouverture à la concurrence du marché de l’électricité en France. Il détermine le tarif auquel un fournisseur alternatif d’électricité peut racheter de l’électricité nucléaire à EDF mais également, les volumes auxquels le fournisseur peut prétendre.

Composants de l’ARENH :

Le dispositif de l’ARENH est composé de trois éléments : le volume d’achat, le prix d’achat et l’architecture nouvelle des tarifs réglementés.
•    L’ARENH  détermine pour chaque fournisseur alternatif un volume d’achat de l’électricité. Ce volume est établi en fonction du nombre de clients et des perspectives d’évolution de chaque fournisseur. Ce système est mis en place pour éviter les inégalités liées aux coûts d’approvisionnement.
•    Un prix d’achat de l’électricité est également fixé par l’ARENH afin de refléter de manière fidèle les conditions économiques de production au sein des centrales nucléaires.
•    Les tarifs réglementés seront progressivement modifier afin de prendre en compte le prix de l’AREHN  pour qu’ils reflètent eux aussi la réalité du marché.

Adaptation de l’ARENH :

Suite à un risque de comportements spéculatifs abusifs autour de l’ARENH, la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) a engagé une réflexion concernant la révision de l’accord afin de limiter de tels comportements.
Par ailleurs, le décret ARENH sera adapté dans le but de prévenir un potentiel risque de spéculation lié à un arbitrage semestriel. L’objet de cette adaptation est d’assurer la bonne application de la clause de « monotonie ».
Depuis le 1er janvier 2012, le prix de l’ARENH est fixé à 42 €HT/MWh (Arrêté du 17 mai 2011).