Si le prix de la fourniture est librement fixé par les fournisseurs d’énergie, le coût de l’acheminement de l’énergie est quant à lui déterminé par le Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Electricité (TURPE), fixé par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) et s’applique à tous les consommateurs de plein droit.

Facturée selon des modalités et un barème imposés, et collectée par le fournisseur d’énergie, cette part de la facture est reversée intégralement au Gestionnaire de Réseau concerné.
Selon la CRE, l’acheminement de l’électricité représente aujourd’hui environ :

  • 28 % de la facture TTC d’un client résidentiel (<= 36 kVA),
  • 35 % de la facture hors TVA d’une entreprise (entre 42 et 250 kVA) et
  • 20 % de la facture hors TVA d’un industriel (> 250 kVA)

Il existe deux tarifs d’Utilisation des Réseaux Publics d’Electricité :

  • le TURPE HTB pour le transport (RTE) et
  • le TURPE HTA-BT pour la distribution (GRD)

Les TURPE sont fixés pour une période de 4 ans environ.

La CRE élabore les TURPE avec la volonté de donner aux gestionnaires de réseaux les moyens d’accomplir leurs missions de service public tout en cherchant à ne pas alourdir excessivement la facture du consommateur.

Les Tarifs d’Utilisation des Réseaux Publics d’Electricité, sont calculés pour couvrir l’ensemble des coûts des gestionnaires de réseau pour l’exploitation, le développement et l’entretien des infrastructures tout en intégrant une rémunération juste et raisonnable de leurs investissements.
Afin de garantir la qualité du service, une régulation dite incitative (c’est-à-dire un système de bonus/malus) a été mise en place dans certains domaines (respect des échéances de raccordement, nombre de réclamations, etc.).

Les tarifs sont établis sur la base de quatre principes :
1. la tarification « timbre-poste » : le coût d’acheminement de l’électricité ne dépend pas de la distance
2. la péréquation tarifaire : le tarif d’accès est identique sur tout le territoire
3. variabilité selon la puissance souscrite et de l’électricité soutirée
4. variabilité selon de l’horo-saisonnalité : le tarif dépend des saisons, des jours de la semaine et/ou des heures de la journée.

Les trois principales composantes des TURPE

les-trois-principales-composantes-des-turpe

L’Évolution du TURPE

Chaque année, le TURPE connaît une évolution. Toutefois, l’objectif de la CRE est double : permettre aux gestionnaires de réseau de remplir leur mission tout en maîtrisant l’évolution du tarif, et donc la facture des consommateurs.

En 2021, les demandes du gestionnaire de réseau auraient conduit à une augmentation moyenne de 3,3% par an au cours des quatre prochaines années.

Après analyse, la CRE a décidé de limiter à 0,91% l’augmentation du TURPE 6 HTA-BT au 1er août 2021. L’augmentation annuelle moyenne du TURPE sera ensuite de 1,39% pour les trois années suivantes.

 

 

 

Cap sur la transition énergétique

Les tarifs d’utilisation des réseaux publics d’électricité couvrent les coûts supportés par les gestionnaires de réseaux d’électricité. Leur évolution est donc particulièrement importante en cette période de transition énergétique. Le tarif TURPE 6 prend en compte l’évolution constatée et prévisionnelle des réseaux et les orientations françaises et européennes pour réussir la transition énergétique.

 

Pour en savoir plus : cre.fr